Dima: Comment tout a commencé ?

Comment tout a commencé ?

Avec un dessin animé !  La passion pour la petite balle a été transmise à Dimitrij Ovtcharov (« Dima ») par ses parents, des anciens pongistes. Lorsqu’il regardait ses dessins animés préférés à l´âge de 4 ans, son père Michail, lui raconta que tous les héros de dessins animés sont de grands héros pongistes. Raison pour laquelle, Dima a vite été passionné par le tennis de table. À l´époque, ses premiers pas pongistes se sont fait sur la table de la cuisine familiale, comme il était encore trop petit pour jouer sur une table classique. Lorsqu´il eu 6 ans, son père lui construit un podium afin qu´il ait une taille suffisante, pour jouer sur une table conventionnelle.

Le début d’une carrière

Rapidement, le talent et potentiel de Dima fut constaté. Grâce à son premier succès au « Mini-Meisterschaften » (compétition de détection en Allemagne), l’ambition de Dima dans ce sport fut éveillée. « Je voulais devenir un joueur professionnel coûte que coûte, et je rêvais de l´équipe nationale et des Jeux Olympiques. Qu´un jour ces rêves allaient devenir réalités, n´étaient pas vraiment imaginable. »

Un partenariat voit le jour

À l´âge de 9 ans, lorsque Dima réalisa que certains joueurs avaient des contrats d´équipementier, il espéra rapidement également décrocher son propre contrat. Son père Michail s´adressa alors au revendeur DONIC Bodo Wilke qui avait sa boutique à Hameln (Allemagne). Ce dernier transmis la demande et le contact à notre société directement, et le partenariat entre Dima et DONIC vu le jour. Lors des championnats d’Allemagne cadets, il rencontra ensuite notre dirigeant Mr. Frank Schreiner. « Rapidement une relation basée sur la sincérité et la confiance s´est établie au niveau de notre partenariat, qui est même devenue une réelle amitié durant les 20 dernières années. DONIC a été mon premier équipementier et m`a ouvert de nombreuses portes et m´accompagne encore aujourd’hui. C´est quelque chose d´extraordinaire et plus si commun de nos jours, j´en suis très reconnaissant. » Se réjouis Dima.

Le début de la carrière professionnelle

S´en suivent quelques succès et la sélection en équipe nationale jeune d´Allemagne. Avec sa mutation au TSV Schwalbe Tündern 1992 et la montée en Bundesliga en 2005, la carrière professionnelle de notre star actuelle de DONIC fut lancée.
En 2006, il a été sélectionné pour la première fois en équipe nationale Allemande messieurs.

Les clubs de Dima

De 2007 à 2009, Dima a évolué sous les couleurs du champion d’Allemagne record Borussia Düsseldorf. Après une station intermédiaire en Belgique au sein du club Royal Villette Charleroi, Dima s´est rallié au club Russe de Fakel Gazprom Orenbourg en 2010, avec lequel il a remporté à 4 reprises la Ligue des champions.
En automne 2015, Dima a prolongé son contrat avec Orenbourg jusqu´en 2019.

L’incroyable saison 2017/18

Pour l´instant, la meilleure saison de sa carrière sportive a été la saison 2017/18.

Il remporta pour la troisième fois consécutive l’Europe Top 16, triompha notamment aux Opens d´Inde, Chine, Bulgarie, Allemagne, remporta le titre de champion d´Europe par équipe, et couronna son incroyable saison par son triomphe à la Coupe du Monde.

Le numéro 1 du classement Mondial

Le 01.01.2018 Dima accède pour la première fois de sa carrière à la position convoitée de numéro 1 Mondial !

« Pour moi », nous avoua Dima, « s´est une consécration, un rêve devient réalité. J´ai travaillé 20 ans pour atteindre cet objectif, et maintenant il est atteint ! »

 

Questions posées à Dima

Les points forts de Dima 

« Un entraînement très dur et le perfectionnisme. Je suis extrêmement perfectionniste et très pointilleux. À table, j´essaies néanmoins dès que possible de divertir les spectateurs. »Wie sieht so ein normaler Trainigstag bei Dir aus?

Un jour d´entraînement standard de Dima 

« Je ramène ma fille à l´école maternelle vers 8h et je vais directement à la salle d´entraînement. Après un échauffement d´environ 30 minutes, j´enchaine sur une séance d´entraînement de 2h. Ensuite, je travail pendant 20 minutes mes services, pour récupérer finalement durant un court massage. Vers 13h, je suis de retour à la maison, où je mange et me repose. Vers 16h, je retourne à la salle pour une séance identique à celle de la matinée. Je rentre à la maison entre 19h30 et 20h, l´entraînement me prend donc ma journée. »

Les rituels de Dima 

« J´ai plusieurs rituels. Avant le début de chaque tournoi, je téléphone encore rapidement avec ma femme. Je prépare toujours mon sac de sport la veille, et tout est toujours au même endroit. Sur ce point je suis un peu maniaque. Le sac de sport est sacré pour moi. À côté des T-shirts, shorts, chaussures, raquettes et quelques barres énergétiques, il y a toujours le talisman de notre médecin d´équipe d´Orenbourg. Ce dernier est censé m’apporter de la chance et me protéger contre le négatif. »

Bois Dima No.1

« En raison du changement vers la balle plastique, je pense que le bois joue encore une fois un rôle plus important et décisif. C´est la raison pour laquelle je me suis rapproché très tôt des différents fabriquant de DONIC, afin de travailler sur un bois qui est adapté et soutien parfaitement mon système de jeu. Objectif que nous avons amplement atteint.

Le bois (DONIC “Ovtcharov No.1 Senso“) est parfaitement équilibré avec un poids légèrement en tête de raquette. Le système de manche Senso apporte la touche finale. C´est en partie grâce à ce bois, que je peux développer la pleine puissance de mon jeu, et que j´ai put atteindre la première place Mondiale. »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s